La déshydratation : questions fréquentes

La déshydratation : questions fréquentes

Voici les questions qui reviennent le plus souvent lors de l’achat d’un déhsydrateur alimentaire qu’il soir à séchage vertical, horizontal ou à infrarouges.

Garantie et problème technique du déshydrateur

La garantie sur les déshydrateurs varie selon les fabricants de 2 à 5 ans. Votre déshydrateur ne fonctionne plus. C’est souvent un problème de résistance ou de fusible qui casse. Dans ces 2 cas : soit Le déshydrateur tourne mais l’air soufflé ne chauffe plus ou alors il ne démarre plus. En termes de panne, selon les modèles, la pièce à changer est souvent la carte mère qui est assez simple à changer, ou pour le stockli, la base est changée dans le cadre de la garantie de 2 ans.

Le déshydrateur est-il énergivore en électricité ?

Pour calculer la consommation électrique de votre appareil, il suffit de multiplier le coût du kilowatt/heure de votre facture par le nombre d’heures de séchage. Le coût varie de 0,14 euros à 0,16 kw soit pour 10 heures de séchage, environ 1,60 euros. Pour mieux comprendre la déshydratation et vous donner des idées, découvrez des livres de recettes originaux. Ils vous dévoilent de nombreuses recettes simples mais aussi comment sécher des barres énergétiques, faire des cuirs de fruits, réaliser vos yaourts (sous réserve que le déshydrateur chauffe à 46 degré), des crackers salés et sucrés…

Peut-on tout sécher au déshydrateur ?

En fait, tous les aliments peuvent être séchés. Fruits, légumes, herbes, plats préparés, sauce, viandes, poissons…Pour les aventuriers, sportifs, randonneurs, navigateurs, les aliments déshydratés ont toujours été une solution idéale pour amener de grande quantité de provisions dans une minimum de place. La déshydratation permet de garder les saveurs et un minimum de place et de poids. Une peu d’eau permet de réhydrater vos préparations. Les fruits surgelés peuvent aussi être déshydratés mais la déshydratation est préférable sur des fruits et légumes frais.

Le déshydrateur est particulièrement apprécié dans l’alimentation vivante. Cette pratique de l’alimentation vivante consiste à manger tous les aliments crûs ou tous les ingrédients éventuellement desséchés à une température inférieure à 40 °. L’alimentation vivante est créative et variée et intègre aussi les graines germées. Les séchoirs comme le Sédona, l’Excalibur et le stockli sont des appareils qui permettent de sécher à cette température. Pour découvrir plus sur l’alimentation vivante, on vous recommande le livre de Cécile et Christophe Berg, grand sportifs et spécialiste depuis de nombreuses années dans l’alimentation saine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *